Home / Blog / Filtrés: blog
Filter by tag:

Posts tagged "blog"

Le transport urbain, un enjeu majeur de la transition énergétique

transport_urbain_transition_énergétique_mobilité_electrique

Il est intéressant de se demander comment la ville de demain sera organisée.

Comment les villes vont-elles s’adapter et se transformer face au développement de la technologie ?

Va-t-on laisser la priorité aux vélos ou bien être envahis de drones et de voitures autonomes ?

Nous allons tenter de répondre à toutes ces questions dans cet article.

Les deux principales exigences des déplacements en ville sont : la réduction de la pollution et l’amélioration du trafic. S’il est peu probable de voir arriver à court terme des voitures autonomes ou même volantes comme dans les films, la ville de demain va devoir s’adapter à de nouveaux modes de transports.

 

alerte_pollution_atmoshperique_voiture_thermique

 

Vers une disparition totale des voitures en ville ?

 

La voiture va peu à peu laisser sa place afin de répondre aux exigences de réduction de la pollution et à la congestion des villes.

Aujourd’hui, à Paris, 50% de la voirie est dédiée aux véhicules motorisés, qui ne représentent que 13% des modes de déplacements !
Il y a également un enjeu du côté des professionnels. En effet, le « transport du dernier kilomètre » représente près de 40% de la pollution en ville.

Les entreprises sont désormais obligées de restructurer leurs flottes de véhicules et leur stratégie en optant pour des solutions plus écologiques que les bonnes vieilles camionnettes diesel pour effectuer leurs livraisons. Nombreuses sont celles qui ont déjà opté pour le vélo cargo ou le vélo électrique avec remorque.

De leur côté, les villes prennent des mesures pour encourager les moyens de déplacement alternatifs : péages urbains, interdictions de circuler, piétonnisation des berges, zones 30, voies cyclables…

 

velo-cargo

 

Les transports en commun et la mobilité douce, le futur des déplacements en ville ?

Les transports collectifs apportent la meilleure performance environnementale par rapport au nombre de voyageurs transportés par kilomètre. Ils restent donc indispensables dans les zones denses.

En ce qui concerne l’usage du vélo, si les investissements sont suffisants, le nombre d’utilisateurs pourrait augmenter de façon vertigineuse.

A Copenhague, capitale du Danemark, réputée comme l’une des capitales européennes avec le plus de vélos, 49% des déplacements se font à vélo contre 4% (voire 12 à 15% dans certaines villes) en France.

La France est un pays plus étendu comparé au Danemark par exemple, ce qui implique une vision du transport comme un réseau multimodal. Des parkings pourraient être créés aux abords des villes pour permettre ensuite aux usagers de se déplacer à vélo ou en transports en commun.

Des aménagements et des travaux de voirie vont être nécessaires pour aménager des pistes cyclables et réduire les routes.

 

copenhagen_piste_cyclable_velo_ville

 

Plan européen pour promouvoir le cyclisme

 

Ce plan a été définitivement adopté le 18 mai 2021. Il couvre 54 pays, dont les 27 de l'Union européenne. Il s'agit d'une grande première à l'échelle européenne.

L’ensemble de ces pays affichent leur volonté de promouvoir le vélo comme mode de transport alternatif. C’est une initiative de premier plan qui intervient devant l'urgence climatique et le besoin de réduire les émissions de CO2.

Le but étant de réussir à doubler le nombre de déplacements à vélo en seulement 10 ans, il va être essentiel que les gouvernements concernés mettent en place une politique volontariste.

Sur les 54 pays engagés, 16 ont déjà adopté une stratégie nationale, tandis que 9 autres sont en train d'en développer une pour la première fois. Cela signifie donc qu'une majorité de ces pays n'ont toujours pas de stratégie nationale de développement du vélo.

La France fait partie de ces pays qui vont devoir mettre un sacré coup de pédale pour atteindre l’objectif fixé !

 

Voici les recommandations générales prévues par le plan :

  • Doubler la pratique du vélo dans la région d'ici 2030
  • Augmenter de manière significative la pratique du vélo et de la marche dans tous les pays
  • Réaffecter l'espace au vélo et à la marche
  • Améliorer l'infrastructure de mobilité active dans tous les pays
  • Améliorer la sécurité des cyclistes et des piétons
  • Élaborer des politiques, des stratégies et des plans nationaux en faveur de la pratique du vélo
  • Intégrer la pratique du vélo dans les politiques de santé, les infrastructures et l'aménagement du territoire

 

Les Pays-Bas sont en tête du classement des pays où le vélo est le plus pratiqué, avec 27 % des déplacements effectués à vélo.

Des pays comme le Danemark (15 %), la Belgique (12 %) et l'Allemagne (11 %) se partagent le haut du classement.

La France, quant à elle, est encore à la traîne (2,7 %). En revanche, tous affichent des chiffres à la hausse depuis 2020 notamment pour donner suite à la crise sanitaire du coronavirus.

 

piste_cyclable_paris_rivoli_velo

 

Quelle est la place de la technologie dans cette transformation ?

 

Cela passe d'abord par une électrification massive et une automatisation des transports (bus, navettes autonomes, vélos à assistance électrique...). Un métro autonome, par exemple, c'est moins de dépenses énergétiques et plus de capacité de transport.

Deuxièmement, la ville intelligente peut apporter des solutions pour favoriser les transports doux. Il existe des capteurs qui détectent quand un cycliste ou un piéton arrive pour faire automatiquement passer le feu au rouge. Ce type d'outil permet également de mieux réguler les flux de circulation et d'éviter les engorgements.

En revanche, il faut se méfier des fausses bonnes idées technologiques, comme les voitures autonomes, qui procurent un confort d'usage mais risquent d’augmenter la circulation en détournant les utilisateurs des transports en commun.

Chacun prend de plus en plus conscience des enjeux écologiques. On s’aperçoit que les critères de recherche pour des véhicules neufs s’orientent vers des modèles hybrides ou électriques.

Ces nouveaux comportements sont fortement encouragés par les aides mises en place pour l’achat de tels véhicules.

A l’avenir, les véhicules polluants seront de plus en plus taxés et écartés des centres villes alors soyez précurseurs en adoptant dès maintenant les bons gestes !