Home / Blog / 2021 : une année sans précédent pour le marché du vélo !
2021_marché_velo_electrique_penurie_mondiale_covid

2021 : une année sans précédent pour le marché du vélo !

Les grèves à répétition dans les transports en commun, la pandémie mondiale, l’augmentation des pistes cyclables, les aides à l’achat sont autant de facteurs qui ont favorisé le développement du vélo en France ces 2 dernières années.

D’après l’association professionnelle Union Sport et Cycle, les ventes de vélos ont augmenté de 117% entre 2019 et 2020. Cela témoigne d’un véritable boom du vélo sur le territoire depuis le déconfinement.

Vous l’avez sûrement remarqué, depuis le mois de mai 2020, il est très compliqué de se procurer un vélo électrique. Que ce soit en grande distribution, dans les magasins spécialisés ou via les géants du e-commerce, le secteur connaît une pénurie mondiale. Nous allons vous expliquer pourquoi dans cet article.

 

 folie_velo_electrique_phenomène_mondial_eco_mobilité

 

1. Une année record

 

Malgré les temps troublés par la conjoncture actuelle, les ventes de vélos ne cessent d’exploser. Le secteur ne connaît pas la crise et le vélo à assistance électrique (VAE) n’en finit plus d’atteindre des records. La filière du cycle connaît une demande en forte augmentation.

De nombreux pays ont fait du vélo une option de déplacement pour respecter les gestes barrière au déconfinement. Cette stratégie a permis à la fois d’accélérer la transition écologique déjà engagée par les accords de Paris sur le climat mais également de promouvoir de nouveaux moyens de déplacement pour limiter les contaminations liées au COVID.

 

Voici quelques chiffres sur cette croissance exponentielle :

  • 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour les ventes de vélos, périphériques et accessoires en 2020 soit une augmentation de 25% par rapport à 2019.
  • +1,7% en volume pour atteindre près de 2,7 millions de vélos vendus.
  • 514 672 unités de VAE vendues en 2020 soit 19% du marché : une évolution de +29% en volume par rapport à 2019.
  • En valeur, l’évolution est encore plus nette : +58% d’augmentation du chiffre d’affaires. Avec 56% du chiffre d’affaires total, les ventes de VAE dépassent le milliard d’euros en 2020. Pour la première fois, le marché des VAE en valeur dépasse celui des vélos classiques.
  • Le vélo de ville reste le plus vendu (40% de part de marché), le VTT à assistance électrique se classe deuxième (+46% en volume). Le marché voit émerger le vélo pliant (+95%), le vélo de route (+215%). Encore plus spectaculaire et témoin de l’évolution des pratiques, le vélo cargo à assistance électrique (+354% pour 11 000 unités vendues).
  • D’après la CONEBI (Confederation Of the European Bicycle Industry), les ventes de vélos électriques devraient passer de 3,6 millions d’unités en 2019 à 11 millions en 2025 en Europe !
  • 514 000 Vélos électriques ont été vendus en 2020 contre 15 000 en 2008.

 

 velo_electrique_coronapiste_france_paris_cycliste


2. Une industrie désorganisée

 

Face à l’ampleur du phénomène et des fluctuations de la situation sanitaire, l’industrie peine à s’adapter allant jusqu’à remettre en question toute la chaîne de production.

L’industrie du vélo a fortement été impactée par les délais de livraison des pièces et accessoires des pays producteurs. Il faut savoir qu’un vélo est un assemblage d’éléments qui viennent pour la plupart des mêmes usines, réparties dans le monde entier. Ces producteurs ont tous été touchés par la pandémie mais à des dates différentes les uns des autres.

De plus, les employés ne pouvaient pas forcément se déplacer pour aller au travail en fonction des contaminations. Tous ces évènements sont les causes des délais de livraison rallongés que nous subissons tous.

La relocalisation progressive du marché du cycle pourrait apporter des solutions à l’un des principaux enjeux : l’approvisionnement. Les industriels ont et auront des difficultés liées à la chaîne logistique. La demande a été anticipée et les commandes passées, mais les fournisseurs glissent leurs délais. Du côté des enseignes, les ruptures de stock sont intervenues rapidement, générant d’importants délais de livraison.

Plusieurs postes de dépenses ont été impactés par la crise sanitaire. Le premier d’entre eux est le transport. En effet, alors qu’il y a un an, le conteneur au départ de Chine valait environ 2000 dollars, il faut aujourd’hui dépenser 8000 dollars pour le même conteneur. Le prix du transport routier a également augmenté en Europe depuis quelques mois de manière significative.

Le second poste est le coût des matières premières qui a fortement augmenté en raison de l’explosion de la demande mondiale (surtout sur les matières liées aux véhicules électriques) et de la modification des taux de change à la défaveur des pays de l’Union Européenne.

 

velo_electrique_france

 

Va-t-on assister à un retour de la production française ?

En 2020, près de 660 700 vélos ont été assemblés en France dont 261 000 VAE. C’est un point positif pour les emplois et l’économie nationale. Les assembleurs prévoient une hausse de 40% de la production du cycle en France en 2021.

 

A quand un retour à la normale ?

Les industriels du secteur ne prévoient pas un retour à la normale avant 2022/2023. Il s’agit d’un long travail qui nécessite de mettre en place des stratégies sur le long terme pour remettre dans les rails une filière industrielle complète.

Il suffit de faire le tour des magasins de vélos pour se rendre compte des ruptures de stock. Les délais de livraison se situent entre 6 à 12 mois. Bien que le vélo électrique soit devenu une denrée rare, on ne peut pas encore prononcer le mot pénurie mais il est vrai que la forte demande a fini par provoquer un goulot d’étranglement.

Les pièces nécessaires à l’assemblage du vélo, qui ne sont pas produites en France, mettent aujourd’hui plus de 6 mois à arriver contre 3 mois auparavant.
Il va donc être nécessaire de bien étudier la situation, de trouver des financements et de sécuriser les sources d’approvisionnement afin de retrouver une stabilité sur le long terme.

Affaire à suivre...

0 comments

Laissez un commentaire